Les bienfaits de la musique sur le cerveau, le cœur et le corps

By 28 mars 2022Actualité, Nos actions

La musique est un vecteur de plaisir, pour autant qu’elle soit appréciée ! Platon disait déjà « la musique donne une âme à nos cœurs, des ailes à la pensée, un essor à notre imagination..». Ses bienfaits sont nombreux. Ils sont de plus en plus connus grâce aux travaux des chercheurs, notamment français tels Emmanuel Bigand (Le Cerveau mélomane) et Pierre Le Marquis (Sérénade pour un cerveau musicien). Découvrez dans cet article les bienfaits de la musique sur notre cerveau, sur nos émotions, sur notre corps tout au long de la vie. 

La musique n’a pas d’âge 

A tout âge, pour l’apprentissage, l’intérêt de la musique est très intéressant. Avant la naissance, la musique permettrait d’entrer en communication avec l’enfant . Durant la grossesse, elle stimulerait la croissance du cerveau. Plus tard, chez les jeunes enfants, jouer d’un instrument de musique aide au développement de la concentration, de l’attention, de la mémorisation, et de la créativité. La pratique de la musique améliore également la sensibilité auditive et les capacités motrices. L’impact de la musique s’observe aussi sur la réussite scolaire (concentration, confiance et estime de soi améliorées, adaptation en groupe renforcée…). 

 

 

Chez les musiciens plus particulièrement, elle stimule les capacités cognitives (mémoire, vigilance, concentration…) en améliorant le fonctionnement des différentes aires du cerveau. Les structures clés de la mémoire (cortex frontal, amygdales et hippocampe) sont davantage activées chez les musiciens.

La musique vectrice d’émotion 

La musique apaise les mœurs, c’est proverbial ! Elle stimule la dynamique de groupe en apportant de la convivialité. Comme elle développe aussi l’aisance en public et l’affirmation de soi, elle facilite la communication et le partage des émotions en groupe. Elle donne envie d’échanger nos ressentis et nos émotions. Parfois, un frisson « musical » s’observe à l’écoute de musique particulièrement enthousiasmante et touchante. En écoutant le concerto pour piano de Rachmaninoff, Marylin Monroe disait d’ailleurs : « J’éclate en morceaux, ça me secoue, cela me donne la chair de poule ». 

Au niveau thérapeutique, ces vertus sont aussi utiles que bienfaisantes. La musique renforce la mémoire et permet ainsi de lutter contre le vieillissement cérébral. Elle facilite la rééducation des troubles du langage. Le film « Le Discours d’un roi » en donne une belle illustration. Elle agit également sur le niveau de stress, notamment les musiques relaxantes. Chez les personnes atteintes des maladies d’Alzheimer et de Parkinson, elle améliore l’humeur et l’estime de soi, elle aide aussi à réduire l’anxiété, la douleur et l’état dépressif. Ses vertus apaisantes sont utilisées dans les hôpitaux avant les opérations de manière à redonner confiance et diminuer l’angoisse et l’appréhension. De grands artistes s’en servaient d’ailleurs ainsi. Souffrant de polyarthrite rhumatoïde, Edith Piaf disait « la chanson soulage mes douleurs ». De même, Byron Janis avait déclaré : « bien que l’arthrite ne soit pas bonne pour le piano, le piano, lui, est bon pour l’arthrite ! ». 

La musique : corps, cerveau, cœur, une activité globale

La musique mobilise le corps dans sa totalité. Elle agit sur la motricité en donnant envie de bouger, de suivre son rythme en dansant ou en s’activant de manière dynamique. Elle contribue ainsi au renforcement musculaire et de l’équilibre. Le bien-être qu’elle procure permet même d’améliorer la qualité du sommeil ! Créateur d’une pédagogie active et musicale comportant une série d’exercices rythmiques par le piano, Jacques Dalcroze disait : « On n’écoute pas la musique uniquement avec les oreilles, on l’entend résonner dans le corps tout entier, dans le cerveau et dans le cœur ». Autant dire, comme l’avait compris Nietzsche, « sans la musique, la vie serait une erreur ! ». Pour rester en bonne santé, découvrez également : Les atouts de la pédagogie active et ludique en santé.